Carnet du tour 2018 — Un dernier détour au Pays-Basque

Demain les coureurs seront à Espelette pour l’avant-dernière étape du Tour de France 2018. Pendant ce temps-là, nous finissons notre tour à nous à Saint-Jean-de-Luz avec la rencontre de Garden Kolektiboa. Un nom qui surprend. Garden en Basque c’est la transparence, comme les grandes baies vitrées de l’espace qui donnent sur la plage de la ville. Et Kolektiboa signifie collectif. Collectif comme le groupe de créatifs présents dans l’espace.

Modèle photo2_Plan de travail 1

C’est vous l’aurez compris, un espace profondément basque qui est rempli de créatifs qui participent de près ou de loin à la vie artistique, culturelle locale. Le fameux festival Baleapop est ainsi né ici, grâce au collectif Moi Moi qui est à l’origine de cet espace. Avec les maquettes de magazines sur les murs et les grandes tables d’architecte qui donnent sur la mer, c’est vraiment le pied d’arriver le matin pour travailler. La une vue sur la plage est imprenable. On prend un petit escalier et ça y est on est sur la plage.

Cet espace, centré sur la création rassemble exclusivement que des métiers créatifs. Vous ne pourrez profiter de cet espace qu’en vous y installant sur le long terme et si vous participez de près ou de moins près à métiers de la création artistique. N’hésitez pas à tenter le coup

L’interview

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites anonymes. En savoir plus