Carnet du tour 2018 — Chocolat sauce béarnaise

Nous commençons notre journée en allant dans un petit village reculé du Béarn. Il ne reste plus qu’un col à passer pour être en Espagne. Nous sommes à Bedous, ville de pierre sombre avec sa place du village, son église, son Fronton et son gave. Nous y avons rencontré Gérard, entrepreneur du coin qui est à l’initiative de deux espaces de coworking EPI (Espace Partagé d’Initiatives).Modèle photo2_Plan de travail 1

Le premier à Oloron, EPI Oloron est un espace de travail partagé fonctionnel et sympathique, orientée création d’entreprises, qui accueille essentiellement des résidents permanents qui travaillent dans le secteur de la montagne. Sur demande du Maire de Bedous, qui possédait un local vacant, il a installé un nouvel espace de coworking à Bedous l’EPI Aspe. C’est un vrai challenge pour lui d’installer un espace de coworking dans un village si reculé. Mais des moyens techniques supplémentaires, comme des outils de visioconférence sont installés pour faciliter la communication entre les coworker, télétravailleurs et leur entreprise ou client. Cet espace donne sur la place du village est ouvert à tous, notamment ceux qui ne possèdent pas de connexion internet, mais aussi aux besoins ponctuels sur la commune (tournage de film, etc.). C’est un nouvel espace qui attire des curieux qui ne connaissent pas forcément le coworking. Le principe de la porte ouverte permet de sensibiliser les curieux à cette nouvelle pratique. Il y a un vrai travail de sensibilisation à faire dans le village, les services offerts sont au service de la population et méritent que l’on s’y attarde.

Ce passage dans le Béarn a duré presque deux jours, et montre que l’Aquitaine dans son ensemble est une région très dynamique en termes de tiers lieux. La coopérative des tiers-lieux qui fédère les espaces alternatifs, dont Gérard fait partie est le reflet de cet engouement et de l’implication de la région pour ces initiatives.

Pour voir l’interview de Gérard, c’est par ici !